Génération Identitaire | Un mois après, les 4 de Poitiers vont-ils retrouver leur-s liberté-s?
1459
single,single-post,postid-1459,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-4.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.2,vc_responsive
 

Un mois après, les 4 de Poitiers vont-ils retrouver leur-s liberté-s?

16 nov Un mois après, les 4 de Poitiers vont-ils retrouver leur-s liberté-s?

Communiqué du 16 novembre 2012

:: Un mois après, les 4 de Poitiers vont-ils retrouver leur-s liberté-s ? ::

Un mois après l’occupation pacifique et symbolique du chantier de la mosquée de Poitiers par 76 garçons et filles de Génération Identitaire, le tribunal statuera à nouveau sur le sort des 4 militants mis en examen.

Ce mardi 20 novembre, une demande de suspension du contrôle judiciaire délirant auxquels sont soumis les 4 de Poitiers sera soumise à l’appréciation des juges. L’enjeu n’est pas mince, car il s’agit simplement ici de mettre fin à une mesure attentatoire aux plus élémentaires libertés démocratiques (liberté de déplacement, liberté d’association, liberté d’expression).

A seulement quelques jours de l’audience, c’est avec une certaine confiance que nous attendons cette rencontre. Le contrôle judiciaire appliqué aux militants, à l’étude du dossier mais aussi de la jurisprudence, apparaît de plus en plus clairement comme une mesure de police politique. En effet, le délit de manifestation non-autorisée sur la voie publique n’est pas caractérisé puisqu’il s’agit bien d’un chantier privé et le contrôle judiciaire n’est jamais utilisé en matière de délit de presse (les incriminations quant aux slogans et banderoles se classant dans cette catégorie). Resterait donc la farfelue affaire des tapis de prière déplacés… Cela semble un peu léger pour priver 4 militants politiques de leurs droits les plus fondamentaux.

Au-delà du cas des 4 de Poitiers, cette audience méritera l’attention de tous quant au maintien des libertés démocratiques dans notre pays.

—–
GENERATION IDENTITAIRE
www.generation-identitaire.com
contact@generation-identitaire.com
—–