Génération Identitaire | Qui sommes-nous ?
13396
page,page-id-13396,page-template,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-4.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.2,vc_responsive
 

Qui sommes-nous ?

GENERATION IDENTITAIRE

Génération Identitaire est un mouvement politique qui rassemble des garçons et des filles à travers toute l’Europe.

 

Il a été fondé en septembre 2012.

 

Nous appelons la jeunesse à relever la tête : face à la racaille, face à ceux qui veulent fliquer notre vie et nos pensées, face à l’uniformisation des peuples et des cultures, face au raz de marée de l’immigration massive, face à une Ecole qui nous cache l’histoire de notre peuple pour nous empêcher de l’aimer, face à un prétendu vivre-ensemble qui vire au cauchemar… Génération Identitaire est la première ligne de la résistance.

 

Conscients des défis qui s’imposent à nous, nous ne refusons aucune bataille. Fiers de notre héritage et confiants dans notre destin, nous n’avons qu’un seul mot d’ordre : on ne recule plus ! Nous sommes la génération sacrifiée, mais pas la génération perdue. Car nous entrons en guerre contre tous ceux qui veulent nous arracher nos racines et nous faire oublier qui nous sommes. Notre idéal est la reconquête, et nous la mènerons jusqu’au bout. Génération Identitaire est la barricade sur laquelle se dresse la jeunesse en lutte pour son identité.

Dans les partis politiques, les jeunes sont la main d’œuvre. Au sein de Génération Identitaire, nous sommes la tête et les cœurs. Chez nous, la jeunesse commande à la jeunesse. Nous sommes des camarades, des amis, des frères, un clan. Plus qu’un mouvement de jeunesse, nous sommes la jeunesse en mouvement.

 

Créative, fière, insolente et rebelle, la Génération Identitaire est l’avant-garde de la jeunesse debout.

LA DECLARATION DE GUERRE

Nous sommes la GÉNÉRATION IDENTITAIRE

 

Nous sommes la génération de ceux qui meurent pour un regard de travers, une cigarette refusée ou un style qui dérange.

Nous sommes la génération de la fracture ethnique, de la faillite totale du vivre-ensemble, du métissage imposé.

Nous sommes la génération de la double-peine : condamnés à renflouer un système social trop généreux avec les autres pour continuer à l’être avec les nôtres.

Nous sommes la génération victime de celle de Mai 68. De celle qui prétendait vouloir nous émanciper du poids des traditions, du savoir, et de l’autorité à l’école mais qui s’est d’abord émancipée de ses propres responsabilités.

 

Nous avons fermé vos livres d’histoire pour retrouver notre mémoire.
Nous avons cessé de croire que Kader pouvait être notre frère, la planète notre village et l’humanité notre famille. Nous avons découvert que nous avions des racines, des ancêtres, et donc un avenir.

 

Notre seul héritage c’est notre terre, notre sang, notre identité. Nous sommes les héritiers de notre destin.
Nous avons éteint la télévision pour descendre à nouveau dans la rue. Nous avons peint nos slogans sur les murs, scandé « la Jeunesse au pouvoir » dans nos mégaphones, brandi bien haut nos drapeaux frappés du lambda. Ce lambda qui ornait le bouclier des glorieux Spartiates est notre symbole. Vous ne comprenez pas ce qu’il représente ? Il signifie que nous ne reculerons pas, que nous ne renoncerons pas. Lassés de toutes vos lâchetés, nous ne refuserons aucune bataille, aucun défi.

 

Vous êtes les Trente Glorieuses, les retraites par répartition, SOS Racisme, la « diversité », le regroupement familial, la liberté sexuelle et les sacs de riz de Bernard Kouchner. Nous sommes 25% de chômage, la dette sociale, l’explosion de la société multiculturelle, le racisme anti-blanc, les familles éclatées, et un jeune soldat français qui meurt en Afghanistan.
Vous ne nous aurez pas avec un regard condescendant, des emplois-jeunes et une tape sur l’épaule : pour nous, la vie est un combat.
Nous n’avons pas besoin de votre politique de la jeunesse. La jeunesse est notre politique.

 

Ne vous méprenez pas : ce texte n’est pas un simple manifeste, c’est une déclaration de guerre.

 

 

Nous sommes demain, vous êtes hier. Nous sommes la Génération Identitaire.

LOGO GI SITE black
NOTRE SYMBOLE

Le « lambda » majuscule – ancêtre grec du « L » de l’alphabet latin – ornait jadis les boucliers des citoyens-guerriers spartiates qui appelaient leur cité Lacédémone.

Fers de lance du combat de la Grèce contre l’impérialisme perse, ce sont les Lacédémoniens qui ont permis à la Grèce de préserver sa liberté et son identité face à l’immense armée réunie par le tyran perse Xerxès lors de la deuxième et dernière guerre médique. En effet, grâce au courage exemplaire de Léonidas et de ses 300 Spartiates qui, à la bataille décisive des Thermopyles (480 av. J.-C.), se sont sacrifiés pour retarder l’avance perse et laisser ainsi le temps à leurs frères grecs de prendre conscience du danger, les Grecs ont pu ainsi repousser les envahisseurs pourtant en surnombre et remporter la victoire finale face à l’invasion.

Si la fière Lacédémone a fini par s’éteindre, nous avons repris le flambeau ! Et Sparte, avec l’exemple de ces 300 résistants Spartiates, est restée un modèle pour les Européens authentiques, modèle qui leur redonne du courage quand il le faut !

Et de même que les Spartiates ont toujours été soucieux du sort de la civilisation grecque et pas seulement de la « nation » spartiate, de même, les Européens que nous sommes, entendons défendre la grande civilisation dont nous nous savons les héritiers. Pour toutes ces raisons, et quelques autres encore, nous avons choisi de prendre le « lambda » des Spartiates pour symbole de notre combat !

NOS TEXTES FONDATEURS

 

 

Collectif

Prix : 10 euros pièce

Nombre de pages : 56

 

Cet ouvrage rassemble les textes fondateurs – et donc fondamentaux, car pour un homme comme pour une aventure politique les racines conditionnent une partie du devenir – de Génération Identitaire.

Cette « communauté de combat », ainsi qu’elle se définit, a émergé aux yeux du monde à travers le fameux appel lancé depuis le toit de la future mosquée de Poitiers. Et c’est parfait ainsi, car à travers cette action symbolique tout était résumé : le panache et la détermination, la mémoire et la conscience des enjeux historiques auxquels cette jeunesse debout est appelée à faire face.

En à peine 3 mois d’existence, Génération Identitaire s’est imposé comme le fer de lance de la résistance enracinée. Découvrez ici à travers ce recueil de textes choisis les mots, et donc l’âme, de ces garçons et filles d’Europe qui ont décidé de monter en première ligne.